Coquelet, purée de persil tubéreux, céleri rave en frites

Mon Amoureux m’a rapporté un joli coquelet, faute d’un beau poulet et, franchement, on y a gagné au change!

Chair moelleuse et juteuse, croûte bien dorée, il n’en reste rien! 😜

Pour le coquelet, nature, poêlé puis flambé au calvados, et réservé au chaud.

Pour les quenelles de persil tubéreux: cuisson des racines avec quelques pommes de terre dans un fond de volaille. Écraser en purée, ajouter une belle noix de beurre, un trait de crème, rectifier l’assaisonnement.

Blanchir les frites de céleri rave dans le jus de cuisson du persil tubéreux puis sauter à feu vif dans la graisse des coquelets et réserver.

Déglacer les sucs avec une bonne rasade de calvados, flamber, ajouter le jus de cuisson des légumes, laisser réduire puis ajouter de la crème.

Dresser sur une assiette bien chaude, un plat qui réconforte après ce week-end à la météo automnale… 🍂🍁

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s